La naissance des sneakers les plus cools et confortables du monde (qui sont en plus eco-responsables/vegan/sans-pesticide)
LES COULISSES DE BALT #1/3
La naissance des sneakers les plus cools et confortables du monde (qui sont en plus eco-responsables/vegan/sans-pesticide)

Parce qu’on sait que vous avez secrètement envie de lancer votre propre marque de caleçons à votre effigie, mais que vous ne savez pas par où commencer…

Parce qu’on sait surtout que vous ne supportez plus que les marques vous mentent avec des photos retouchées sans cellulite ni bedaine (même si parfois ça fait quand même du bien de rêver)…

Et parce qu’on sait qu’à l’heure d’internet, des réseaux sociaux et de l’information en continu sur BFM, vous finirez de toute façon par tout savoir…

On a décidé de tout vous raconter sur la création de BALT.

Euh…Qui ça ?

BALT, votre future marque de sneakers préférée : des sneakers engagées qui vont enfin vous faire prendre votre pied.

De la naissance du concept, aux premières commandes, en passant par nos (nombreuses) galères…On vous raconte TOUT ! 

ETAPE 1 : TROUVER UNE IDÉE DE GÉNIE (OU PAS)

BALT est tout d’abord né dans la tête d’un homme. On aurait préféré que l’idée vienne d’une femme évidemment – plus vendeur à l’heure de #MeToo – mais on a promis de rester honnête avec vous…

A l’origine de BALT, il y a donc Thibault (notre serial entrepreneur imberbe dont on vous parlera plus bas) qui en a eu marre de porter des chaussures SOIT stylées SOIT confortables, mais JAMAIS les deux en même temps. Il se dit que ce serait vraiment bien d’avoir une paire de basket stylée dans laquelle on se sentirait aussi bien que dans des chaussons sans-avoir-l’air-de-sortir-de-son-lit…Un peu comme la coiffure effet “saut du lit” mais version chaussure quoi.

Entre temps, il découvre une marque de baskets américaines en laine de mouton mérinos. C’est vrai qu’en terme de confort, elles ressemblent un peu à vos bonnes vieilles charentaises.

Sauf qu’on ne va pas se mentir, la laine ça tient quand même VACHEMENT chaud ! Pas idéal donc quand vous allez chez ce pote (un tout petit peu) maniaque qui vous oblige à laisser vos chaussures sur le palier sous prétexte qu’elles contiendraient plus de bactéries que les toilettes…Rapport à l’odeur de vos pieds pour ceux qui n’avaient pas encore compris.

Il se dit qu’il est donc vraiment temps de donner une petite leçon de style à ces américains et décide de lancer sa propre marque de sneakers qui seront les plus cools ET les plus confortables du monde !

ETAPE 2 : EMBAUCHER UNE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS

Comme Thibault est en fait CEO à plein temps d’une startup de plus de 100 salariés (et que non, ce n’est pas qu’une signature mail stylée) il se dit que embaucher une équipe ça serait quand même bien.

Et qui de mieux que Laure, une ex-Djette londonienne et Lara, une ex-avocate en droit des affaires qui-n’y-connait-rien-à-la-mode pour mener à bien cette mission ?

Euh…n’importe qui d’autre ??

Bon on est déjà un peu en train de vous mentir…Laure s’est en fait reconvertie dans le stylisme de chaussures depuis 10 ans et c’est donc elle qui va dessiner avec talent vos futures sneakers préférées (on espère qu’à force de vous le répéter, vous finirez par y croire).

Lara va s’occuper du reste. Heureusement elle a fait une école de commerce avant de passer les 3 dernières années à rédiger des contrats

Or, comme tous les jeunes (sacrifiés) de sa génération, Lara aimerait arrêter de culpabiliser dès qu’elle s’achète une nouvelle fringue ou penser qu’elle tue un bébé tortue dès qu’elle boit un spritz en terrasse avec une paille…

C’est décidé, les baskets les plus cools et les plus confortables du monde seront donc AUSSI éco-conçues !

ETAPE 3 : TROUVER «THE» NOM (OU JUSTE UN NOM QUI SONNE PAS TROP MAL…)

Comme toute marque qui se respecte il nous fallait un nom. Et un nom stylé de préférence.

Parce que “Gerblé” c’est BIEN, MAIS soyons honnêtes ça nous fait quand même tous un peu penser à un truc pas très glamour qui vous arrive généralement en fin de soirée.

On a d’abord pensé au nom “Imagine” et on avait déjà prévu un super LipDub sur fond de 🎵 imagine all the people🎵

Mais on s’est vite rendu compte qu’on n’était pas les seuls à aimer John Lenon et qu’il existait déjà à peu près 200 marques du même nom sur le site de l’INPI….

S’en est donc suivi de longues heures sur Wikipedia à faire défiler des listes d’animaux en voie de disparition, divinités grecques et autres étoiles du système solaire, à la recherche du nom-parfait-auquel-personne-n’aurait-encore-pensé…En vain évidemment.

Ça sera donc BALT. 

Oui on sait, ça ne veut pas dire grand chose mais on trouvait que ça sonnait bien.

On aurait pu vous mentir en vous disant que B.A.L.T est un fait un acronyme ultra stylé comme ASICS, qui signifie en latin Anima Sana In Corpore Sano (“un esprit sain dans un corps sain” pour tous ceux qui ont arrêté le latin après la 3ème). Et – pour être honnête – on y a évidemment pensé.

Mais comme on a justement arrêté le latin en 3ème, on n’a trouvé aucune phrase en latin qui commence par un B et qui soit un minimum cool.

De toute façon c’est trop tard on a déjà déposé le nom.

Nous voilà donc avec une idée de génie, une équipe de professionnels et un nom-qui-ne-veut-rien-dire-du-tout-mais-qui-sonne-bien. On va enfin pouvoir passer à l’action… → C’est à dire apprendre à fabriquer des sneakers ! 

 

→ Ne manquez pas prochainement : LES COULISSES DE BALT #2/3  — Mais comment on fait des sneakers en fait ?